Le microbiote, qu’est-ce que c’est ?

Le microbiote intestinal, qu’on appelait flore intestinale, est l'ensemble des micro-organismes qui se trouvent dans le système digestif. Il est composé d’environ 100 000 milliards de micro-organismes. Principalement des bactéries, mais aussi des virus, des levures et des protozoaires. Ces micro-organismes vivent en symbiose avec la muqueuse intestinale et ont un rôle très important pour la santé digestive et immunitaire. Le microbiote représente environ 2 kg de notre poids total et serait pour certains scientifiques un organe virtuel à part entière.

Ses principaux rôles :

  •  Les sucres et fibres qui n’ont pas été digérés lors de la première partie de la digestion vont être fermentés par ces micro-organismes ce qui entraine la formation de butyrate, de propionate et d’acétate qui sont des acides gras à chaine courte (AGCC) et servent de source d’énergie.
  • Il permet la synthèse de protéines antimicrobiennes, génère des cellules immunitaires locales (IgA) et participe aussi au fonctionnement du système immunitaire.
  • Il aide à maintenir l’intégrité de la paroi intestinale ce qui évite le passage dans le sang de certaines molécules non digérées. L’hyperperméabilité intestinale est impliquée dans certaines maladies auto-immunes.

Conséquences d’un déséquilibre:

Le bon fonctionnement du microbiote est dû principalement à sa diversité. On retrouve plus de 1000 espèces différentes de micro-organismes. Plus cette diversité est réduite, moins l’intestin fonctionnera correctement.
Si le microbiote est déséquilibré trop souvent, cela peut éventuellement mener à certaines maladies comme l’intestin irritable, maladie de Crohn, allergies, obésités, maladies neuropsychiatriques.

Comment bien l’entretenir ?

Avoir une alimentation ÉQUILIBRÉE :

  • Riche en fibres qu’on retrouve dans les végétaux tels que les fruits et légumes frais, les céréales complètes et les légumineuses. Favoriser les aliments avec un IG (index glycémique) bas.
  • Pauvre en sucres et surtout en sucres raffinés
  • Limiter la viande et les produits animaux (viandes, charcuteries, fromages…) et les préférer maigres
  • Limiter très fortement les aliments ULTRAS transformés
  • Avoir une activité physique régulière dont l’intensité est à adapter en fonction de sa condition physique et de sa santé
  • Gérer son stress et améliorer son sommeil.